drôle d’été

Plus de 4 mois sans nouvelles… Désolée… Beaucoup de choses se sont passées et le temps et la motivation aussi, il faut bien l’avouer, ont manqué pour vous raconter les événements au fur et à mesure… Pour ceux qui nous suivent sur Facebook, quelques petits messages et photos par ci par là quand même…

Alors voici donc un résumé des événements de ce drôle d’été :

  • les 50 arbres fruitiers ont reçu du fumier et du broyat apporté à la brouette… Les arbustes qui viendront les rejoindre sont en pépinière (mais insuffisants en nombre…).
  • des allées ont été fauchées à la faux et entretenues à la motofaucheuse. Un vrai labyrinthe 🙂
  • plusieurs espaces jardinés ont vu le jour grâce à l’investissement de Jessica et donnent plein de bons légumes en grande quantité : courgettes, haricots, pommes de terres, tomates et courges en tout genre… Je ne sais plus quoi en faire donc si vous en voulez, n’hésitez pas à venir en chercher ! Les poireaux sont mangés par les rats taupiers… Les betteraves rouges n’ont pas bien donné… Les fraisiers manquent encore à l’appel 😉
  • une journée porte ouverte officielle sous la pluie, et une autre improvisée ont amené une dizaine de visiteurs voisins… D’autres personnes sont venues visiter aussi après m’avoir contactée. N’hésitez pas à le faire aussi surtout si vous êtes déjà en groupe.
  • 3 chantiers participatifs ont eu lieu après installation de la serre en remplacement du barnum qui a été arraché par la tempête de février.
    • le premier : le chantier des archis ! Eh oui, 4 architectes sur une dizaine de participants, c’est pas si courant ! Discussions sur le soubassement et le drain très intéressantes qui permettront encore des améliorations pour la construction de la deuxième dômeure. Merci à Audrey, Romain, Karine, Aurélie, Lise, Yuna, Alexa, Antoine, Johanna et Erika.
    • le second : le chantier spirituel ! Que de beaux échanges et de belles énergies d’amour, de paix et de joie ! L’accomplissement… Mon préféré en terme relationnel, je dois bien l’avouer ! Merci à Karine, Myriam, Barbara, Amel, Léna, Nicolas et Benjamin.
    • le troisième : Le plus technique ! Toutes les étapes de la construction se sont retrouvées présentes en même temps grâce à la construction du sas d’entrée. Ce sas qui n’était pas prévu au départ s’est révélé comme une évidence en raison de ces trois principaux avantages : fonctionnel d’abord car il permet de déposer ses valises, chaussures et vêtements afin de maintenir l’espace de vie/sommeil propre… Il permet aussi de réguler l’air froid ou chaud grâce à la fenêtre qui permet l’effet de serre… Il a aussi une fonction esthétique très importante car il apporte une présence chaleureuse au dôme principal… Merci à Catherine, Lise, Solène, Didier, Annabelle, Tatiana, Sarah, Maia et Blandine.
    • Le premier chantier d’Août a été annulé faute de participants et les suivants ont été annulé pour cause de défaillance énergétique. Oui, rien ne peut avoir lieu si l’énergie n’est pas là et cette période a été très chamboulée. Chaque projet subit ce genre d’événements et doit les intégrer, les gérer. Ce n’est pas facile car il y a de profondes remises en questions, un travail personnel de fond qui parfois donne envie de tout abandonner… Mais, cette fois encore, ce travail a abouti sur une évolution positive. Ce travail permet de se dépasser, dépasser ses schémas de fonctionnement et d’aller encore de l’avant…  Le résultat est que le projet va donc encore évoluer pour s’adapter aux contraintes économiques et de temps… Pour l’instant, je viens de prendre un poste pour me permettre de faire rentrer un salaire qui sera bienvenu pour financer une partie du matériel et peut-être pourra me permettre d’accéder à un prêt bancaire… A suivre donc…  Merci à ceux et celles qui me soutiennent régulièrement ou ponctuellement !

 

Petit point technique :

  • Côté sud, nous avons constaté un affaissement dont les raisons sont probablement multiples :
    • situé au dessus de la fenêtre qui nous a obligé à retravailler la structure du géodôme en bambous que nous n’avons pas renforcé suffisamment.
    • séchage trop rapide à cause de l’exposition plein sud.
    • poids quand on est monté dessus pour continuer à construire, peut-être…

Après séchage (même pas encore complet), on peut monter dessus sans problème donc on peut espérer que ça ne bougera plus. La conséquence est une répartition des charges qui se fait moins bien (les forces devant venir sur la base du mur). La deuxième conséquence est bien sûr esthétique… le charme du fait main 😉 et ça permet aussi de montrer qu’il s’agit d’une construction expérimentale qui nous permet d’apprendre de nos erreurs… 😉

  • Une fente importante en longueur (3 mètres) et en profondeur (10 cms) située à l’endroit où nous avions arrêté la construction pendant l’hiver…

Elle va être comblée par un mélange terre/foin plus liquide et nous permettra d’être plus vigilants sur l’humidité nécessaire de ce côté là pour que le joint se fasse bien. Elle indique aussi qu’il est préférable de réaliser la construction en une saison…

  • Nous avons aussi constaté d’autres petites fissures sur les parties du mur réalisées cette année.

La terre argileuse que nous avons utilisée cette année, provenant pourtant du même endroit, contenait moins de sable et petits cailloux. C’est la raison de ces fissures. Elles ne sont pas graves mais il est préférable de ne pas en avoir donc d’ajouter du sable grossier à l’avenir.

L’urgence maintenant est de finir la première dômeure en posant la bulle en plexiglas et si possible de poser l’enduit à la chaux pour l’étanchéifier, histoire de se passer du bâchage contraignant !  Pour cela, je suis en train de constituer une petite équipe de gens sympas pour venir un ou deux week-end…

Question plantations : Il manque encore beaucoup d’arbustes et de plantes vivaces telles que  rhubarbe, menthe, romarin, etc. pour compléter les forêts comestibles autour des dômeures… N’hésitez pas à nous apporter celles qui sont en trop dans votre jardin 🙂

 

En raison d’un réseau internet défaillant, je n’ai pas pu vous présenter des photos… J’espère pouvoir remédier à cela au plus tôt…

 

 

 

Publicités
Catégories : actualités | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire
 
 

Premier chantier 2017

Il est enfin arrivé !!! Que d’incertitudes pour finalement avoir l’immense plaisir de voir une dizaine de personnes venues de toute la France pour ce chantier… unique en France !

Pour ce 6ème chantier, seule aux commandes de bout en bout, après avoir été formée pendant 4 chantiers l’an dernier par Nydia… Beaucoup d’appréhensions et finalement tant de satisfactions 🙂 ! Quelle joie d’avoir réussi à tout gérer sans encombre ! Merci à cette belle équipe jeune à dominante féminine, composée de 4 architectes ! L’avenir est en route dans le bon sens et ça fait chaud au coeur !

Nous avons monté plus de 60cms de mur dans la partie la plus délicate puisque le dôme se referme ! Il a fallut prendre soin de suivre la courbe verticale et la courbe horizontale, tout en diminuant l’épaisseur du mur et en y incluant des bâtons pour permettre à la terre de rester en place pendant le séchage… Beau challenge à 2m de hauteur 😉 !

Le prochain chantier (le 10 juillet ou le 24 selon le nombre d’inscrits) nous permettra probablement de poser enfin le puits de lumière qui rendra le dôme « hors d’eau » ! Que du bonheur ! Inscrivez vous vite et faites passer l’info !

Quelques souvenirs tout frais… baignades dans la cascade tous les midis ou presque, parties de « code name » de folie, bataille de boue, immersion dans l’argile, soirée au son des guitares, atelier création d’une belle horloge, et pour finir une soirée au coin du feu qui n’a pas été photographiée mais qui reste dans les coeurs 😉 et les rires d’Aurélie et d’Erika qui résonnent encore dans la vallée… Merci à vous Alexa, Yuna, Antoine, Karine, Lise, Aurélie, Johanna, Erika, Jessica, Aurore,Romain et Emma  pour ces beaux moments passés en votre compagnie, les échanges de connaissances et d’expériences, et bien sûr pour votre belle énergie 🙂 ❤

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Catégories : chantiers participatifs, Non classé | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Joyeux YULE :)

La fin de l’année arrive à grand pas… Le solstice d’hiver aussi… L’hiver est un moment de repos pour la nature mais aussi de ressourcement pour grandir encore…

Le bilan de 2017 fait apparaître des défaillances dans presque tous les domaines :

  • l’osier a souffert de la sècheresse, il va falloir replanter la moitié de ce qui a été planté…
  • Les fruitiers n’ont pas encore accueillis leurs compagnons arbustes (noisetiers, sureau, groseilliers, etc.) et les vivaces (menthe, romarin, oseille, etc.).
  • Le premier dôme n’a pas pu être terminé faute de compétences techniques et de disponibilités compatibles…

Mais ce n’est pas pour autant que l’on va baisser les bras…

Le grand point positif (les entrées financières mensuelles) vont permettre d’envisager de solliciter un prêt comme je vous le disais dans l’article précédent…

Ce prêt sera destiné en partie à l’achat d’une machine agricole type petit tracteur Kubota et ses équipements (girobroyeur, remorque, etc.) qui devient plus que nécessaire pour entretenir le site. Richard pallie gentiment actuellement mais ce n’est pas une situation durable malgré tout le plaisir que nous avons à nous voir, d’un part parce que son tracteur est trop lourd et volumineux et d’autre part parce que l’échange est loin d’être équitable à ce jour…

Le prêt,  probablement sollicité auprès de la Nef, servira aussi et surtout à la construction de ma maison qui devient urgente car l’éloignement ne favorise pas l’investissement sur le terrain, ni la surveillance d’ailleurs, ce qui pose des soucis… Sans parler du confort de vie quotidienne…

Après avoir cherché des conseils/infos/renseignements sur la construction d’un dôme triple sans succès, et vu la durée nécessaire, temps de séchages inclus, décision a été prise de changer de programme : ma maison sera une paillyourte !  En effet, ce type de construction réunit les deux objectifs principaux à savoir la forme ronde et le puits de lumière au centre. En outre, elle est plus rapide à construire car les murs sont en paille et il y a possibilité d’installer de larges baies vitrées pour une sensation dedans/dehors encore plus forte. L’isolation est bien meilleure aussi et le toit végétalisé sera aussi esthétiquement harmonieux que les murs enduits à la terre…

Gurun en Brocéliande 😉 qui aide les auto-constructeurs à concevoir leur projet de paillyourte sera notre guide éclairé puisqu’il a déjà fait ça au moins une dizaine de fois. Je prévois d’ors et déjà d’embaucher 2 personnes pendant plusieurs mois à partir d’avril/mai pour réaliser ce chantier avec des temps de chantiers participatifs à définir… Si vous avez déjà réalisé ce type de construction ou autre construction en paille porteuse, charpente auto-portée et/ou avez envie de tenter l’aventure en ayant déjà une expérience dans l’auto-construction, merci de vous faire connaitre par mail (chantiersvdf @ gmail.com). Le recrutement est conditionné à l’obtention du crédit bien sûr et aura lieu en mars/avril probablement, mais rien ne vous empêche de prendre contact dès maintenant…

Et j’en profite pour rappeler qu’il y a une place ici pour quelqu’un qui aurait envie de donner la main (surtout pour les plantations) quelques heures par semaine en échange d’un emplacement sur le site (serre de 40 m2 aménagée en cuisine, eau mais pas d’électricité sur place). Merci de prendre contact par mail (chantiersvdf @ gmail.com) en vous présentant en quelques lignes…

Vous souhaitant de belles fêtes d’YULE en famille ou pas, dans la sobriété ou pas, mais dans l’AMOUR quoi qu’il en soit !

 

MerryYule

 

 

 

 

Catégories : actualités | Poster un commentaire

Plantations finies : venez voir !

Le printemps est bien là et même on pourrait déjà se croire en été tellement il fait chaud et sec ! Pas d’eau cet hiver, pas d’eau ce printemps… Mais quand viendra donc la pluie pour arroser tous ces petits plants d’osier et tous ces arbres et arbustes plantés ???

Malgré des chantiers de plantations chaotiques, on a réussi l’exploit de planter 22 rangs de 25m d’osier ! Une trentaine d’arbres fruitiers  supplémentaires (donc une cinquantaine au total) aussi ont trouvé leur place malgré le fait qu’on ne puisse pas encore planter sur la parcelle du milieu. Le détail des plantations et les photos sont sur les pages de l’oseraie et de la forêt comestible.

Cet exploit a été réalisé grâce à la mobilisation de personnes voisines qui sont venues quelques heures de temps en temps pour « donner la main » et c’est vraiment cool car sans elles, on aurait pris beaucoup de retard…

Et du retard, on en a quand même car malheureusement le don d’ubiquité ne m’a toujours pas été donné… Il y a aussi des questions financières qui ne sont toujours pas réglées… Tout ça fait que la préparation des chantiers de construction débute seulement et la piste de l’argile de la briqueterie de Laschamps semble de plus en plus inexploitable pour nous épargner l’étape du tamisage… Du coup, annulation du premier chantier de mai malheureusement… 😦

On ne va pas baisser les bras pour autant ! On organise donc cette année 3 journées « portes ouvertes »  dont la première est fixée au samedi 6 mai. Ce sera l’occasion de venir visiter le site pour ceux qui ne sont encore venus et j’en connais même qui n’habitent pourtant pas très loin ;).

Ce sera aussi l’occasion de venir discuter avec nous de ce qu’évoquent les mots solidarité, échanges, partage… 

Car c’est le thème du stage de Jessica qui est là pour quelques mois. Avec toute sa motivation et sa belle générosité, elle nous concocte une petite animation sympa pour cette première journée ! Évidement, les boissons et les gâteaux aux plantes seront de la partie 🙂 !

Au grand plaisir de vous voir 🙂

Pensez à vous enregistrer en cliquant sur « suivre » en bas à droite pour être informé des actualités directement par mail  !

Catégories : actualités | Poster un commentaire

En avant !

Après un automne difficile où il a fallu chercher l’énergie et la motivation au milieu de diverses éléments pas très encourageants, nous voilà à nouveau reparti sur les chapeaux de roue ! Permis de construire à déposer d’urgence ! Dossiers de financements à déposer aussi d’urgence ! Chercher, trouver, aller récupérer tous les matériaux ! Faire les essais de fabrication de la bauge avec un tracteur ! Préparer le sol pour les cultures ! Etc.

Penser à tout, oui à tout… En fait, il faudrait quelques bras et têtes supplémentaires… Heureusement, cette année, le renfort arrive en la personne de Jessica qui sera là dès le printemps et tout l’été  dans le cadre de sa formation. Quel soulagement !

En effet, nous aurons de quoi faire puisque les chantiers participatifs seront nombreux cette année, environ 2 semaines par mois ! Le challenge est grand en effet : construire ma dômeure de 50 m2 comprenant 3 dômes de 6, 5 et 4 mètres de diamètre soit un salon-cuisine, une chambre et une salle de bain. Les inscriptions sont ouvertes depuis déjà quelques semaines et les premières ont déjà été enregistrées ! Surtout ne tardez pas car il se peut bien que les places soient vite prises car ce que nous réalisons ici est rare (pour ne pas dire unique) en France et le nombre de personnes souhaitant s’autonomiser, y compris dans la construction de leur habitat et plus particulièrement dans ce matériaux souple et simple qu’est la terre, est en progression et c’est tant mieux !

Vous remarquerez cette année une nouveauté concernant la participation. L’an dernier, nous avions fait le choix du prix libre. Ce choix nous a obligé a rentrer dans de longues explications individuelles et/ou collectives car cette notion est un tantinet complexe et peut gêner les personnes qui ont un rapport délicat à l’argent.

Nous aurions préféré et de loin, proposer la gratuité totale mais cela n’est malheureusement pas réaliste car tout à un coût et nous le savons tous. Le coût le plus important l’an dernier correspondait à  l’intervention de Nydia qui était indispensable pour nous lancer sur les rails  et qui venait de loin (donc frais de transport supplémentaire). Son intervention offrait une qualité de transmission de l’information de part son expérience et sa personnalité que l’on peut facilement qualifier de professionnelle ! Merci encore mille fois à elle !  Cette année, la plupart des chantiers se passeront sans elle car d’une part, elle ne le souhaite pas pour des questions personnelles d’organisation et d’autres part car nous avons acquis les bases nécessaires pour continuer sans elle, ce qui était bien l’objectif de départ. Toutefois, nous aurons encore besoin ponctuellement d’interventions de sa part et aussi d’autres techniciens dans d’autres domaines, que vous aurez peut-être l’occasion de rencontrer…

Par ailleurs, nous avons choisi d’adhérer à l’association des Castors pour bénéficier d’une assurance très intéressante et ils conseillent fortement d’inviter les participants à adhérer à l’association pour éviter certains ennuis (voir leur article). Voilà donc pourquoi, nous faisons le choix de solliciter une participation fixe.

Le choix du montant maintenant : il aurait pu être fait par rapport à un calcul très précis mais aurait-il pour autant été juste ? Pas nécessairement et il aurait aussi bien pu être remis en question pour différents motifs tous valables, à n’en point douter… Donc, comment choisir ce montant ? Faire un sondage ? Beaucoup de temps et d’énergie pour gérer ça… Pourtant, il fallait bien prendre une décision ! Cette décision, je l’ai prise en fonction des discussions que j’ai eu avec plusieurs participants qui disaient que 30 € était un bon montant car il correspondaient approximativement à ce qui est pratiqué sur les autres chantiers pour couvrir les frais d’alimentation… Et comme vous avez lu dans l’article des Castors que même un échange en nature peut-être considéré comme une rémunération, voilà qui finira de considérer les participants comme de « vrais bénévoles » aux yeux de la loi ! Toutefois, il ne faut pas que cette participation vous empêche de venir alors, sentez vous libre de nous contacter et/ou de proposer tout autre forme d’échange (même un bol d’air provenant des Alpes ;)) !

Désolée pour la longueur de l’article sur la question de la participation, mais cette mise au point était nécessaire dans un souci de transparence, si chère à mon cœur, qui permet ainsi à tout un chacun de mieux comprendre s’il le souhaite…

Si vous êtes toujours là et que vous avez encore un peu de temps et d’envie de rester en notre compagnie, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog, beaucoup de pages ont été mises à jour !

Et puis merci encore une fois de partager l’info dans vos réseaux !

Comme vous l’avez vu, nous avons besoin de beaucoup de bras cette année !

 

Pensez à vous inscrire aussi en cliquant sur « suivre » en bas à droite pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte mail (maxi un par mois).

Catégories : chantiers participatifs, Non classé | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Tournant décisif pour le conte de fées…

Fini 2016, déjà ! Pas vu le temps passé, enfin presque..

Tiens et si on faisait le bilan des réalisations de cette année féerique :

  • Validation du projet par le conseil municipal,

  • Validation du projet par la commission départementale,

  • Acquisition des parcelles,

  • Raccordement EAU, compteur de chantier EDF,

  • Création de l’association « Vivre la Nature »,

  • Déclaration INSEE/Statut de cotisant solidaire,

  • Installation/réalisation des structures temporaires pour l’accueil des chantiers,

  • Organisation/réalisation de 5 chantiers participatifs qui ont permis la construction partielle d’une dômeure et le soubassement de la deuxième,

  • Plantation de 8 ares/ 25 rangs de 16 variétés différentes d’osier,

  • Taille d’entretien d’arbres dans les haies,

  • Plantation d’une vingtaine d’arbres fruitiers (pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, plaqueminiers) et d’autres arbres/arbustes endémiques (houx, hêtres, bouleaux, robiniers, pins sylvestres, chataîgners, etc.),

  • Réalisation d’une pépinière,

  • Réalisation d’un potager et préparation du sol pour les prochaines cultures destinées à nourrir les bénévoles des chantiers 2017,

 

Après des heures de réflexions et de calculs, il a bien fallu se rendre à l’évidence : 6 dômeures c’est beaucoup trop ! Il nous faudrait 3 ans pour tout construire et là les finances ne risquent pas de suivre à moins qu’un généreux donateur se présente !

Il n’y en aura donc plus que 2 ! Mais deux c’est déjà bien non ? Ça sera plus intime, voilà tout ! Et puis on peut toujours imaginer en rajouter par la suite…

Et maintenant ? Et bien maintenant, il faut trouver des sous ! Oui des sous pour continuer l’aventure ! 17 000 € ont été investis à ce jour, il en faut 30 000 pour pouvoir avancer cette année et 20 000 l’année prochaine avant de pouvoir ouvrir les portes au public en 2019 ! Vous l’avez compris, mon activité principale en ce moment est donc de fouiller partout pour trouver ce petit trésor…

Trouver ce trésor très vite, voilà ce que souhaite le Village des Fées pour 2017 et vous ?

Que la magie opère pour lui comme pour vous et vous apporte : joie, santé, bonheur, paix, amour, abondance, et que tous vos souhaits se réalisent !

N’hésitez pas à prendre contact si vous avez envie de nous aider et merci d’avance !

 

 

 

Catégories : Accueil - Bienvenue, Non classé | 3 Commentaires

Remerciements et confidence…

Bonjour à tous, amis, famille, abonnés, adhérents, sympathisants, donateurs, bénévoles, voisins, inconnus de passage…

Je viens aujourd’hui vous remercier de votre fidélité, de votre générosité, de vos bonnes ondes, des partages, des ressources, des coups de mains, du temps et de l’énergie donnés, bref de tout ce que vous avez fait pour le Village des Fées au cours de cette première année d’existence !

En effet, ce sont déjà des centaines d’heures qui ont été consacrées à la réalisation de ce « beau projet » et tous vos visages passent régulièrement dans ma tête et dans mon coeur ! Pour beaucoup d’entre-vous, ce fut une belle rencontre… Nous ne nous connaissions pas mais nous nous sommes retrouvés grâce aux valeurs que véhicule ce projet : l’échange, le partage, la solidarité, l’écologie, entre autres… Merci ! Merci ! Merci !

Bien d’autres personnes n’ont pas eu encore l’occasion de venir voir ce lieu magique soit en y participant, soit en simple visiteur et pourtant, j’en ai fait des visites ! Une journée porte ouverte a bien eu lieu en juillet mais il en faudrait une par mois pour satisfaire aux contraintes des uns et des autres… Bien sûr l’hiver n’est pas le meilleur moment, mais l’été non plus pour cause de grande activité alors, je vous prie de m’excuser si je n’ai pas été disponible pour vous faire cette visite commentée qui dure quand même pas loin de 2 heures si je veux être un minimum précise et répondre à vos questions légitimes…

Pour satisfaire votre curiosité, beaucoup d’informations sont disponibles sur le blog mais cela demande aussi du temps et de l’énergie de l’actualiser et il y a un peu de retard, c’est vrai… Mais ça va venir bientôt… patience, patience…

Pour s’investir, c’est très facile, faites le savoir et quand on sera suffisamment nombreux, on se réunira et on s’organisera… C’est pour cette raison que l’affiche jointe a été réalisée, destinée à une diffusion exclusivement locale !

Aujourd’hui, avant que l’année ne se termine, je me dois de vous faire une confidence…

Des obstacles se présentent et doivent trouver leur solution rapidement pour ne pas compromettre l’avancée du projet… Je ne détaillerai pas ces questions ici car ce serait fastidieux et que ça n’a pas besoin d’être publique mais je reste disponible pour ceux qui voudraient plus d’informations et/ou proposer leur aide à les résoudre… Sachez toutefois, que si vous avez quelques milliers d’euros à placer intelligemment, c’est le moment où jamais de nous contacter !

Merci de partager encore et toujours l’info dans vos réseaux…

Je vous souhaite de passer de très belles fêtes de fin d’années en compagnie de ceux que vous aimez et à l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

affichepresentation2016bis

Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Avant l’hiver…

Comme je vous le disais dans le précédent article, il y a beaucoup à faire encore avant l’hiver, mais plus de chantier participatif donc voilà une nouvelle formule plus légère, plus cool, plus sympa, plus souple…

Avant de vous la décrire je vous présente la liste des activités, ça vous donnera un ordre d’idée de nos besoins et donc ça éveillera en vous une motivation… irrésistible 😉 :

Avancement de la construction du dôme et installation du bâchage pour l’hiver,

Pose de l’enduit extérieur à la chaux sur le bas du dôme,

Décaissement/terrassement autour du deuxième dôme,

Préparation pour la plantation des fruitiers,

Construction d’une serre en bois,

Le tout est à réaliser avant l’hiver bien sûr et même au plus tôt… Il vous suffit donc de vous signaler dans un message ci-dessous en précisant vos disponibilités (dates/horaires) et l’activité ou les activités que vous choisissez. D’autres pourront ainsi se signaler sur les mêmes dates et activités pour les voir se réaliser. Évidemment  les repas (végétariens) et hébergements (en dur) sont fournis à raison de 3 personnes en même temps maximum. Ces moments partagés seront l’occasion comme d’habitude d’échanges de connaissances et de convivialité !

Hâte de vous rencontrer et d’échanger !

 

Catégories : Non classé | 3 Commentaires

Dernier chantier, bilan, etc.

Vite vite, le mois se termine et vous attendez les photos du dernier chantier !  Et bien les voici !

Ce chantier qui a bien failli ne pas avoir lieu faute de participants (seulement 9 inscrits) a été encore une fois bien différents des précédents ! Né sous le signe du chaos, ça s’est retrouvé dans son déroulement puisque le fil électrique traversant la route à rendu l’âme et nous à montré à quel point nous étions encore dépendants de « la fée électricité » comme on l’a souvent appelée, et des commerces puisqu’il nous a fallu faire 40 kms pour trouver un câble de remplacement ! Et comme un souci n’arrive jamais seul, plus de gaz non plus mais tout est rentré dans l’ordre rapidement et tout le monde a bien aimé le gâteau au chocolat cuit en deux fois 😉  ! Heureusement que les fées sont des magiciennes et de bonnes pâtissières ! Heureusement aussi que les bons souvenirs effacent les moins bons et qu’on se rappellera longtemps de cette soirée chants autour du feu proposée et animée par Marie et Mérel ! Merci à elles et à vous tous pour les bons moments partagés : Clémentine et Mickaël, Valérie, Mathias, Méguy, Sam et Madeleine !

Question technique sur la dômeure, rien de particulier sauf que ça monte et donc nous devons utiliser des échafaudages et autres escabeaux… le risque augmente 😉 mais comme vous le voyez sur les photos ça ne fait pas peur à certains puisque Mathias est monté à l’endroit le plus fragile c’est à dire au dessus de la porte et a pu démontré que ça tient ! On a pu expérimenté aussi la limite au delà de laquelle la bauge (humide) ne tient plus et a envie de tomber à cause de la gravité… Et donc, pour parer en attendant le séchage, pose d’étais…

Elle est vraiment belle cette dômeure en train de se refermer ! On s’y sent déjà bien et le son se répercute sur les parois en terre et nous laisse imaginer l’ambiance feutrée et sécurisante une fois terminée… Et pourtant, il faudrait un miracle pour qu’elle le soit avant l’hiver ! Ou alors une mobilisation hors pair de dernière minute… Plus de chantiers prévus en raison d’une météo plus instable… Plus de chantiers mais une formule plus légère et plus souple dans laquelle vous allez pouvoir vous inscrire si vous le souhaitez et dont vous trouverez le détail dans l’article suivant…

Pour l’instant, l’heure est au bilan de la saison et à la prise de décision pour la construction de la deuxième dômeure et on peut déjà envisager une baisse significative dans plusieurs domaines. En effet, nous avons monté un mètre droit avant de poser le géodôme et cela n’est pas nécessaire puisque sa hauteur peut être largement suffisante à 2m50.  Donc nous allons économiser 50cms de murs sur 5m de diamètre ! Et puis nous avons constaté que sa largeur qui est actuellement de 30cms n’est pas nécessaire non plus pour la solidité suite aux calculs effectués avec Sofiane. Donc, nous pouvons la diminuer à 20 cms soit un tiers de matière et de travail en moins ! Et pour finir, nous réfléchissons à un moyen de mécaniser avec un petit tracteur une partie du travail, celle de la préparation de la bauge. Cela nous permet d’imaginer les prochaines constructions bien plus rapides et nécessitant moins de personnes et donc aussi un coût minimisé… Bonne nouvelle non ?

Nous comptons sur votre mobilisation pour nous aider à terminer la première dômeure avant l’hiver, alors rendez-vous dans le prochain article où vous pouvez vous inscrire !

A très bientôt et bel automne à tous !

Catégories : chantiers participatifs, Non classé | Poster un commentaire

Troisième et quatrième chantiers d’affilé !

Deux chantiers bien différents encore une fois et donc enrichissants d’enseignements et de rencontres mais oh combien épuisants car faisant suite à mon déménagement/emménagement tout proche du Village des Fées…

Celui du 1er au 5 août, avec un nombre record de participants puisque 14 sur 15 inscrits accompagnés de 3 enfants, fut encadré par Stephen et moi et c’était une première pour nous deux ! Une bonne entente et répartition des tâches nous a permis de bien nous compléter même si les énergies n’étaient pas très favorables…

En effet, un climat oscillant entre froid, chaud et même très humide nous a empêché de nous activer le jeudi après-midi… Nous avons eu aussi à gérer des difficultés relationnelles qui nous ont permis d’aller plus à fond dans les échanges, pour finalement obtenir un bilan plus que positif de la part de tous les participants et une participation financière record !

Néanmoins, pour éviter ces écueils lors des prochains chantiers, nous limiterons le nombre de participants à 12 et veillerons à quelques points de détail importants pour le bon déroulement tant sur le plan relationnel qu’organisationnel…

Sur le plan technique ? Et bien nous avons construit les 2/3 du sous-bassement de la deuxième dômeure pour permettre de laisser des temps de séchage nécessaire pendant la construction de la première qui arrive maintenant au niveau de la voute… Nous avons fabriqué un niveau à eau avec un tuyau d’arrosage (pas facile d’éviter les débordements ;)) pour nous permettre de le mettre de niveau dès le début afin de nous économiser de l’énergie et des matériaux (oui, la manutention des pierres est fastidieuse !)

Dans le même temps nous avons renforcé le géo-dôme en bambous coupés et ficelés de façon transversale afin de donner une âme plus solide à la voute… En effet, nos calculs nous ont amenés à évaluer à plusieurs tonnes, la quantité de bauge qui devra tenir « en l’air », alors mieux vaut se donner un maximum de chance pour que ça tienne !

Et bien sûr, nous avons continuer à monter le mur « droit » jusqu’à un mètre (au dessus du niveau du sol fini) et la technique n’est pas si simple à acquérir, je m’en suis bien rendue compte en « coachant »… Il faut bien deux jours de pratique en moyenne pour maîtriser les mouvements et exercer son œil…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Le chantier suivant du 8 au 12 août fut presque à l’opposé ! 8 participants seulement et une ambiance plutôt tranquille… Mais la fatigue était bien là et a gâché un peu la fête ! Ceux qui ont enchaîner les deux chantiers aussi l’ont bien sentie ! C’est probablement la dernière fois que 2 chantiers seront proposés à la suite !

Sur le plan technique : une joie immense provoquée par l’inclusion du géo-dôme tant attendue !!! Enfin la voute commence à se former et la douceur qui s’en dégage est un ravissement ! Il a fallu attendre plusieurs jours que l’emplacement soit bien défini, les découpes, renforts et autres petits détails peaufinés mais ça en valait la peine !

Une équipe super motivée qui a « patouillé » à fond pour monter le dôme avec une belle énergie et une Nydia toujours aussi compétente et enjouée ! Que du bonheur si nous n’avions pas eu une visite peu enthousiaste…

Heureusement celle de Sofiane et ses expériences et calculs divers nous encouragent et nous laissent penser que nous pourront envisager de construire des murs moins épais sans perdre en résistance ! Très bonne nouvelle car cela signifie moins de matière et moins d’énergie dépensée à la préparer !

Comme je sais que vous piaffez, je vous laisse en compagnie de ces quelques photos …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ET N’OUBLIEZ PAS DE FAIRE PASSER L’INFO DANS VOS RÉSEAUX :

IL NOUS MANQUE 5 PERSONNES POUR LE PROCHAIN CHANTIER DU 5 SEPTEMBRE !

 

Enregistrer

Enregistrer

Catégories : chantiers participatifs, Non classé | Étiquettes : | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.