Les dômeures des fées

« Dômeure » est une contraction de dôme et demeure vous l’avez déjà compris… Un dôme n’aurait pas été un terme correct pour une maison de fée… Il fallait un terme féminin et un terme unique ! Voilà qui est fée ( fait 😉 )!

Outre cette question sémantique, vous avez probablement envie d’en savoir un peu plus sur les questions techniques que nous allons employer… Alors voilà une présentation qui n’est pas un mode d’emploi… Plus tard, si nous trouvons les bonnes volontés pour le faire, nous pourrons proposer un guide… En attendant, voilà donc comment nous avons procédé pour la construction de la première dômeure.

Pas de fondations puisque seulement 30cms de murs en pierres liées par de la chaux suffisent pour assurer la rupture de capillarité et la base de la structure. La terre argileuse a été prise sur un chantier près de Combronde à une 45mn de là. Nous l’avons tamisée puis faite gonfler dans l’eau pendant quelques heures et y avons ajouté du foin coupé puis malaxée aux pieds.

Un mur de 1 m de haut sur 30 cm de large est monté droit. Nous avons construit un dôme géodésique en bambous récoltés chez une voisine/amie et nous l’avons posé et adapté autour des fenêtres et de la porte. A partir du moment où le dôme commence à former la voûte, on a diminué la largeur du mur et on doit faire sécher pour pouvoir continuer sinon la terre a tendance à s’affaisser. On rajoute des bambous entre les triangles du dôme géodésique pour aider à maintenir la terre.

Les portes, fenêtres double vitrage et le puits de lumière sont pris dans le mélange et une petite cheminée décorative et fonctionnelle est construite à l’intérieur. Cinq aérations sont aménagées en haut et en bas tout autour de la dômeure pour assurer une bonne ventilation.

Le sol sera composé d’un hérisson (20cms de gravier) ou d’une bâche plastique (finalement plus écologique et pratique) et recouvert(e) d’un sol en terre.

L’étanchéité est assurée par un enduit extérieur à la chaux qui sera teinté à la couleur de la terre locale pour une meilleure intégration paysagère. Mais les dômeures en terre ne seront pas visibles depuis la route puisque chacune d’entre elles sera entourée d’une forêt comestible au nord, coté route.

4 dômeures (dont 2 d’une surface inférieure à 20 m² destinés à la location) seront donc construites de 2016 à 2018 au cours de chantiers participatifs, car il faut obligatoirement respecter le temps de construction et les périodes météorologiques favorables. Elles seront réparties sur le terrain de façon à laisser un espace d’intimité suffisant entre chacune d’elles et ne seront pas alimentées en eau et électricité afin de limiter l’impact sur l’environnement.

Deux grandes dômeures  d’une surface de 50m² seront composées de 3 dômes accolés. L’une servira à mon habitation et sera construite en premier de manière a servir d’exemple et essuyer les erreurs du débutant. La deuxième servira à l’accueil du public dans une salle destinée aux animations et à la vente de la production. Elle comprendra aussi les sanitaires et un bureau.

 

 

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :